À savoir

Les circuits de lecture

Dans leur forme, les écrits bien structurés offrent au lecteur deux « circuits de lecture » : le circuit court et le circuit long. Cela facilite leur exploitation par les lecteurs.

Le circuit court est matérialisé par les titres, les intertitres, les accroches des articles (ou « chapeaux »), les photos, illustrations et schémas, les phrases mises en avant, etc. Ce circuit de lecture fournit une idée générale du contenu et permet de sélectionner les sujets qui seront lus in extenso. Les lecteurs le parcourent en premier, et certains s’y arrêtent car ils y trouvent l’information qu’ils cherchent : d’où l’importance de son degré informatif et de sa qualité rédactionnelle et graphique.

Le circuit long correspond au contenu rédactionnel, au texte courant. Le circuit long est donc celui de la lecture en profondeur du document, lecture facilitée par une structuration aérée, par le balisage du circuit court et par un style rédactionnel clair et vivant.

Pour le web et pour le papier… Quel que soit le support, numérique ou papier, un contenu documentaire est toujours valorisé par une structuration du contenu en deux circuits de lecture. Cet impératif s’applique à deux activités très proches : écrire pour le web et écrire pour le papier.

Enfin, la cohérence est une notion fondamentale : le contenu du circuit long doit correspondre à ce qu’annoncent les textes du circuit court, et répondre aux questions qui y sont soulevées.

Gardons ces principes à l’esprit lorsque nous rédigeons ou réécrivons des contenus pour le web.

Lire aussi :
Que voulez-vous communiquer sur le web ?
Réussir sa rédaction professionnelle

Consultez nos offres
Contactez Mativox

  |  No Comments
By maki

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.