À savoir

Édition et communication

Les livres, les magazines, les plaquettes et les brochures de communication : tout cela c’est du papier (et tout cela se numérise), mais ce n’est pas toujours de l’édition. Qu’est-ce qui différencie l’édition de la communication ? Et de l’information ?

A priori, on voit bien ce qu’est un livre : un ensemble de pages imprimées, brochées ou reliées, avec un contenu littéraire, artistique, scolaire ou ludique… Il paraît très difficile de s’écarter de cette forme universelle et si pratique.

Diversité des contenus de l’édition

En ce qui concerne les contenus, textes et images, le Service du livre et de la lecture du ministère de la Culture donne une liste de tout ce qui est « livre » ou assimilable à un livre, des romans aux beaux-livres, des atlas géographiques aux dictionnaires, des guides de jardinage aux bandes dessinées et des imagiers aux catalogues artistiques (à condition qu’ils contiennent des articles).

Diversité des formes

En ce qui concerne la forme universelle du livre, avec sa couverture et ses pages, elle est mise à mal par des éditeurs qui publient des fiches, que l’on rassemble dans des classeurs ou des coffrets, formant des livres-cubes qui ne sont pas reliés.

Il y a aussi les ouvrages qui sont en partie des livres et en partie autre chose : des verrines, des parfums, des moules à gâteaux, du chocolat, des outils de jardinage, des graines à planter… C’est le marché du livre-objet, qui a connu ces dernières années un développement frénétique.

Livres en papier et ouvrages électroniques

À la diversité des livres, supports papier de l’édition, dans leur forme et dans leur contenu, s’ajoute désormais celle des supports numériques : les livres électroniques. Toutefois, parmi les ouvrages en papier ne répondant pas à la définition du livre, il y a les journaux, les magazines et autres revues périodiques, qui constituent la presse, ainsi que la plupart des supports de communication des entreprises.

Communication, information : deux domaines voisins

La frontière est floue entre édition et communication. En effet, de nombreuses formes de communication utilisent les méthodes et les supports de l’édition sur papier. En ce qui concerne l’information et la presse par rapport à l’édition, c’est plus clair : l’édition, ce n’est pas de l’information. La presse se distingue de l’édition par sa périodicité et par son actualité.

Dans l’édition, il y a certes des « rendez-vous » (la rentrée littéraire, les ouvrages scolaires, les livres-cadeaux à Noël…), mais pas de périodicité. En outre, théoriquement, l’information est éphémère alors que l’édition est pérenne.

La presse = cycle court.

L’édition = cycle long.

Mais Internet est en train de bouleverser ce modèle. Comment ? Tout simplement en donnant accès aux archives de la presse : il y a pérennisation de l’information, qui entre ainsi dans un cycle long et se valorise (l’accès aux archives est un moyen de vendre des contenus). Et désormais, les nouveaux modèles d’édition numérique rendent le livre actualisable…

  |  No Comments
By maki

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.