À savoir

Écrire pour le web

Faut-il s’y prendre différemment quand on écrit pour Internet, lorsqu’on sait déjà écrire pour le papier ? En fait, d’un point de vue marketing, le support importe moins que la cible et ses motivations, qui déterminent la façon de rédiger.

Écrire pour le web : la nécessité de présenter au mieux son activité, de favoriser le référencement naturel d’un site et de stimuler l’intérêt des visiteurs pour les convertir en clients (inbound marketing), tout cela génère une forte demande de textes pour Internet, de « contenu pour le web », et les agences éditoriales fleurissent sur la toile.

Le métier de rédacteur web n’est pourtant pas toujours bien rémunéré et si les grandes entreprises sont prêtes à mettre le prix pour un contenu de qualité, il y a aussi des fournisseurs de contenus qui vendent pour presque rien le travail de rédacteurs francophones opérant outre-mer… Mais revenons au sujet de cet article : écrire pour le web, est-ce si différent qu’écrire pour des supports papier ?

Quelles différences entre rédaction papier et écriture web ?

Depuis quelques années, la nature de la rédaction pour Internet divise les opinions : certains pensent qu’écrire sur papier est complètement différent d’écrire pour le web, parce qu’on n’a pas la même façon de lire sur écran que sur papier. Est-ce bien sûr ? Faut-t-il pour autant changer sa façon d’écrire ?

 Réponse :
OUI et NON !

OUI, car Internet permet plus de diversité : il n’y a pas de contrainte de longueur et la dictature de la maquette papier a disparu (excepté pour les journaux en ligne). L’internaute peut simplement avoir accès à un article complet en cliquant sur un lien « lire la suite ». Cette liberté apparente rend plus difficile le travail de rédaction et de structuration des contenus.

Le développement des blogs, du web social, conduit les rédacteurs vers plus de concision, pour une publication instantanée. Il est également conseillé de soigner l’ergonomie de sa page, pour la rendre claire, lisible, en évitant par exemple une écriture trop pâle ou des polices surchargées.

NON, il n’y a pas de recette particulière pour écrire pour le web car ce qui compte sur Internet, c’est la cible et ses motivations. Un internaute à la recherche d’informations précises ne sera pas très regardant quant à la forme du texte : long, parfois imbuvable ou désagréable à lire… ce ne sera pas son principal souci. Motivé par la recherche de renseignements précis ou mû par l’habitude de navigation sur un site particulier, l’internaute n’accordera que peu d’importance à la forme, mais bien plus au fond.

Écrire dans les secteurs concurrentiels : difficile

Pourtant, dans les secteurs très concurrentiels, comme le tourisme, le prêt-à-porter, l’assurance ou l’immobilier, écrire pour le web devient un vrai défi. Un gros effort doit être consenti pour capter l’attention du visiteur et l’encourager à revenir, au prix de mises à jour fréquentes et bien visibles. Là, le visiteur n’a pas d’idée préconçue de ce qu’il vient chercher et il se laisse facilement distraire : il faut le retenir !

Le travail de rédacteur web prend alors toute sa spécificité et les agences éditoriales rivalisent de professionnalisme et de créativité dans leurs offres de rédaction d’entreprise : contenus structurés, paragraphes courts, intertitres, circuits de lecture optimisés… Mais la communication papier a les mêmes objectifs de captation de l’attention du lecteur : la structuration d’une plaquette ou d’un magazine suit une évolution convergente avec celle des sites commerciaux et les deux supports s’influencent mutuellement.

Écrire pour des lecteurs motivés : facile

En revanche, pour des sites très spécialisés, pour l’information pointue, l’érudition, la collection… dans une multitude de niches que l’on visite parce qu’on y recherche quelque chose de très précis, l’attention des visiteurs est déjà acquise, leur motivation est au maximum. Ils seront moins exigeants sur la qualité de la rédaction, pourvu qu’ils trouvent des réponses, et écrire pour le web ne diffèrera alors guère de la rédaction pour le support papier. CQFD.

  |  No Comments
By maki

Post a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.